Vos questions, nos réponses

Foire Aux Questions

Bear Brothers répond à vos questions. Vous avez un doute? Contactez nous.

Le projet Bear Brothers

Au-delà d’être frères ou amis d’enfance, notre équipe pluridisciplinaire est dotée d’expériences, de compétences complémentaires. Nous sommes rassemblés autour de la volonté d’atteindre des objectifs ambitieux, sans compromis.

Nos valeurs sont sportives, montagnardes, humaines, nous avons choisi des partenaires qui les partagent, ils font partie de notre équipe. Que ce soit pour nos Alambics, nos Plants d’agrumes, notre Eau, nos Bouchons, nos Bouteilles ou nos Emballages, rien n’est dû au hasard.

Le Bear Brothers se crée autour d’un objectif ambitieux: celui de créer l’excellence afin de valoriser notre terroir. Des spiritueux dont nous sommes fiers, des spiritueux sans aucun compromis.

L’objectif de Bear Brothers? Passer de gastronomes à créateurs passionnés et ambassadeurs de l’épicurisme à la française en vous permettant de vous rassembler entre amis et en famille autour de nos spiritueux.

Les spiritueux Bear Brothers sont le fruit d'un projet basé sur la qualité des ingrédients et l'orfèvrerie des procédés de fabrication. Bear Brothers mise sur le travail de produits frais et de saison. Aucune substance, aucun arôme, aucun colorant ou produit chimique n'entre dans la composition des spiritueux Bear Brothers.

Dans l'attente de la construction de notre distillerie sur notre site d'Auzeville-Tolosane, nous effectuons les étapes de macération et de distillation chez nos Amis de la Distillerie du Golfe située à Vannes sur les mêmes alambics Stupfler qui seront opérationnels sur notre site de production à l'automne 2022.

Les produits Bear Brothers sont vendus sur le site web https://bear-brothers.com/ et chez les meilleurs cavistes de votre région. 

Commandes, livraisons et retours

Toute commande devra être effectuée par l'intermédiaire de la Boutique en Ligne en cliquant sur le bouton " Ajouter au panier". La commande n'est passée et enregistrée que lorsque l'acheteur a successivement rempli les informations obligatoires et le paiement validé.

La commande est confirmée par la SAS DISTILLERIE DES PYRENEES par l'envoi d'un email à l'acheteur. 

Les commandes sont expédiées du lundi au vendredi inclus, sauf jours fériés, sous deux à trois jours ouvrables à compter du jour du traitement de la commande. 

Un email de confirmation de l'expédition de la commande est envoyé à l'acheteur le jour de l'expédition effective de la commande. 

Le délai de livraison (à compter de la date effective de l'expédition de la commande) pour les adresses de livraison en France métropolitaine est de 24h avec Chronopost. 

Pour les modes de transport via Chronopost, un numéro de suivi de l'état d'avancement de la livraison est indiqué dans l'email de confirmation d'expédition de la commande envoyé à l'acheteur par la SAS DISTILLERIE DES PYRÉNÉES. 

Le suivi de la livraison se fait sur le site Internet de ces transporteurs, via le lien fourni dans l'email expédié par la SAS DISTILLERIE DES PYRENEES. 

S’il y a un problème avec votre commande, contactez l’équipe Bear Brothers au plus vite par email à l’adresse suivante: contact@bear-brothers.com.

Collaborations et distribution

Rendez-vous sur notre page “Distributeurs” sur laquelle vous pouvez nous contacter directement.

Bien sûr ! Nous sommes ouverts à tout type de collaboration. Il vous suffit de nous contacter et de nous présenter votre idée par email à l’adresse bearbrothers@slavacommunication.com. 

Nous prendrons soin d’étudier votre proposition. N’hésitez pas à nous contacter et proposer votre idée par email à l’adresse bearbrothers@slavacommunication.com.

Vous pouvez nous contacter directement par email à l’adresse contact@bear-brothers.com ou contacter notre responsable communication à l’adresse bearbrothers@slavacommunication.com

La Vodka

La Vodka est un spiritueux élaboré à l’origine par la fermentation de céréales diverses (blé, seigle, orge, maïs), de pommes de terre, voire de betteraves.

Plusieurs pays revendiquent la création de la vodka : la Russie et la Pologne en particulier. La question de l’origine de la Vodka reste sujette à querelle entre les deux pays, mais aucune référence historique ne permet de statuer.

La vodka est un alcool dont le nom vient du russe. En effet, « Voda » signifie « eau » et « vodka » se traduit en « petite eau ».

Jusqu'à la disparition de l'Union soviétique, l'État russe avait un monopole sur sa production. En 1992, peu après la disparition de l'Union soviétique, le monopole de l'État russe sur la production de Vodka prend fin et l'importation d'alcool est autorisée.

S’il existe 7 différents types de vodka (voir blog), la Vodka Bear Brothers est une vodka aromatisée par distillation. Aucun ajout n’est réalisé après distillation, à part notre eau de source des Pyrénées. Des agrumes de la plus haute qualité, des grains de poivre de Timut, une eau de source des Pyrénées, le tout mis en valeur par un alambic Stupfler.

La vodka est composée de deux ingrédients minimum: alcool neutre et de l’eau.

Afin d’élaborer une Vodka, on part d’un alcool neutre, un alcool issu de la fermentation et de la distillation de l' alcool éthylique d’origine agricole au TAV au moins égal à 96 % (Blé, malt, orge, seigle, vin, betterave, pomme de terre,…). Puis cet alcool peut-être ensuite aromatisé avec des substances aromatiques naturelles ou des préparations aromatiques présentes dans le distillat obtenu à partir des matières premières fermentées. Le distillat sera réduit avec de l’eau au TAV souhaité mais au-dessus de 37,5°.

Tout est possible, comme précisé dans notre article, mais mieux vaut rester respectueux du produit et des traditions de dégustation. Plus on ajoute d’ingrédients dans un grand spiritueux (vodka inclus) plus on prend de risques de dégrader ses qualités naturelles.

Un spiritueux n’évolue plus après distillation mais uniquement lorsqu’il a été mis en bouteille. Si vous achetez un Whisky de 16 ans d’âge et que vous le gardez 10ans, celui-ci n’aura pas 26 ans d’âge… Ce n’est pas comme du vin qui, lui, va évoluer. Un Whisky de 16 ans, signifie qu’il a été stocké en barrique pendant 16 ans, le distillat va donc changer suite à ces années de vieillissement au contact du bois (quelle que soit l’essence de celui-ci).

En sortie d’alambic, un Whisky est dit « blanc » mais, en fait, est transparent et limpide. Ce sera le vieillissement et le contact avec le bois qui va lui donner (cette) sa couleur.

Pour la Vodka, c’est la même chose, elle est transparente et limpide, et 99% de la Vodka consommée ne vieillit pas en fût, mais certaines maisons décident d’élaborer des Vodka vieillies en fûts.

Un alcool blanc ne nécessite pas de vieillissement. Théoriquement il peut donc être embouteillé en l’état. Le TAV sera élevé (jusqu’à plus de 80%).

La majorité du temps, on va réduire le TAV en ajoutant de l’eau au distillat. Dans ce cas, on peut laisser reposer l’alcool pendant un certain temps, puis ajouter de l’eau afin d’atteindre le TAV souhaité. La méthode de réduction est importante car elle peut troubler le distillat, ou altérer ses qualités organoleptiques.

Avant l’embouteillage, on peut ensuite filtrer le distillat, si celui-ci est trouble par exemple la filtration (à froid ou non) ne sera efficace que sur certaines causes du trouble, notamment sur les acides gras qui se retrouveront figés. Si le trouble est dû à l’adjonction d’une eau trop dure, l’efficacité de la filtration sera définitivement nulle). Plus la méthode de filtration est agressive, plus elle altère le résultat final.

Outre l’utilisation du cuivre, la conception spécifique de chaque marque d’alambic est capitale dans la qualité finale des distillats.

Le cuivre est un matériau très coûteux, mais il permet de catalyser certains composés volatiles tels que l'éthyl carbamate et les cyanures à l’intérieur de l’alambic et il favorise au contraire les esters qui apportent des arômes fruités au distillat. De plus sa conductivité thermique, qualité primordiale dans le processus de distillation, est exceptionnelle.

L’idéal est que les vapeurs aient le plus de contact possible avec le cuivre, le distillat sera d’autant plus fruité et délicat

Au-delà de l’excellence de l’Alambic, ses procédés de fabrication et de fonctionnement, son pilotage revêt une importance tout aussi capitale… place au Maître Distillateur !

Le Gin

Le gin est un spiritueux d’origine anglaise, même si nous pouvions trouver ce même type d’alcool, sous d’autres appellations dans d’autres pays.

Tous ne le savent pas, mais le gin est un alcool de genièvre, cette baie séchée qu’on utilise souvent dans la choucroute, les terrines, pâtés…

Le gin Bear Brothers fait partie de la catégorie la plus qualitative des gins, les produits distillés d’appellation London Dry gin.

Aucun ajout n’est réalisé après distillation, à part notre eau de source des Pyrénées. Tous nos ingrédients sont 100% naturels. Nous élaborons nos créations en fonction des fruits frais, aromates et botaniques disponibles sur nos deux saisons de production : Printemps-Été et Automne-Hiver. 

Afin d’élaborer un gin, il faut 3 ingrédients minimum: de l'alcool neutre, du genièvre et de l’eau.on part d’un alcool neutre, un alcool issu de la fermentation et de la distillation de l' alcool éthylique d’origine agricole au TAV au moins égal à 96% (Blé, malt, orge, seigle, vin, betterave, pomme de terre, canne …).

Cet alcool est ensuite aromatisé avec du Genièvre.

Il est toujours délicat de dire à un consommateur comment il doit consommer le produit afin que celui-ci soit mis en valeur.

Ce qui est sûr c’est qu’il faut déguster intelligemment, chaque ajout de substance dans un verre entraîne une réaction.


Vous pouvez le déguster seul. Cela va dépendre du gin, mais on ne se trompe pas si on le boit à 5-10°C, dans un verre en Cristal, sans glaçons, juste un trait de zeste de citron, sans albédo, mais un citron Bio (les produits phytosanitaires saturent les zestes) !

Ici on est dans le domaine des connaisseurs, il faut être habitué aux spiritueux. Cette manière de déguster ne trompe pas, le gin vous plait, ou pas.

Vous pouvez aussi le déguster avec un tonic. Les bases d’un gin tonic sont simples : Un gin, un Tonic en accord, avec une belle bulle, beaucoup de glaçons épais (ils fondent moins vite), et enfin un bon verre (60 cl minimum). A cela on peut ajouter une petite touche bien pensée comme un beau zeste.

Ici on peut camoufler un gin de qualité moyenne voire basse avec une bonne technique, mais on peut aussi dégrader un grand gin avec les mauvais accords.

Le genièvre est une boisson spiritueuse élaborée à base d’eau-de-vie de céréales ou d' alcool neutre auquel on ajoute en proportions diverses une eau-de-vie de grains fortement typée. L’ensemble est ensuite aromatisé à l’aide de baies de genévrier et éventuellement d’autres épices.

L’eau-de-vie de grains typée (moutwijn) provient d’un moût de céréales sélectionnées, saccharifiées puis fermentées et enfin distillées. La première trace écrite du genièvre remonte au XVIIeme siècle.

Différentes catégories de genièvres sont produites de manière régionale en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en France ; plus précisément dans le Nord de la France avec historiquement depuis 1812 la production du Genièvre de Houlle.

Un spiritueux n’évolue plus après distillation mais uniquement lorsqu’il a été mis en bouteille. Si vous achetez un Whisky de 16 ans d’âge et que vous le gardez 10ans, celui-ci n’aura pas 26 ans d’âge… Ce n’est pas comme du vin qui, lui, va évoluer. Un Whisky de 16 ans, signifie qu’il a été stocké en barrique (fûts, tonneaux) pendant 16 ans, le distillat va donc changer suite à ces années de vieillissement au contact du bois (quelle que soit l’essence de celui-ci).

En sortie d’alambic, un Whisky est dit « blanc » mais, en fait, est transparent et limpide. Ce sera le vieillissement et le contact avec le bois qui va lui donner (cette) sa couleur.

Pour le gin, c’est la même chose, il est transparent et limpide, et 99% du gin consommé ne vieillit pas en fût, mais certaines maisons décident d’élaborer des « Yellow gin » (gin vieillis en fûts).

- Nous pouvons trouver des gins aromatisés par macération uniquement. On peut également ajouter du sucre, d’autres ingrédients, et même des exhausteurs, des colorants.

C’est comme élaborer un vin, le placer en cuve en inox, y jeter des copeaux de bois à l’intérieur. Il n’a jamais été élevé en fûts, mais il aura un goût boisé. Les néophytes n’y voient que du feu.

- Les gins distillés : La recette est préparée puis ajoutée à l’alcool neutre, ou placée dans un panier, celle-ci est distillée, et aucun ajout n’intervient après distillation, sauf de l’eau afin de réduire le TAV (Titre Alcoolique Volumique, le fameux % d’alcool), le TAV minimal du gin distillé est de 37,5 %. C’est la catégorie de gin la plus qualitative.

Dans cette catégorie des gins distillés, le London gin ou London Dry gin est le summum car il remplit des exigences encore plus drastiques : il est produit exclusivement à partir d'alcool éthylique d'origine agricole d'une teneur maximale en méthanol égale à 5 grammes par hectolitre d'alcool à 100 % vol., auquel l'arôme est conféré exclusivement par la distillation d'alcool éthylique d'origine agricole en présence de tous les matériels végétaux naturels utilisés. Le distillat obtenu contient au moins 70 % d'alcool par volume; tout autre alcool éthylique d'origine agricole qui est ajouté est conforme aux exigences les plus élevées, mais la teneur maximale en méthanol doit être égale à 5 grammes par hectolitre d'alcool à 100 % vol. Il n'est pas coloré. Il n'est pas édulcoré dans une proportion dépassant 0,1 gramme par litre de produit final, exprimée en sucre inverti. Il n'est additionné d'aucun autre ingrédient que les ingrédients visés précédemment et de l'eau.

Préalablement à la distillation, les ingrédients peuvent macérer dans l’alcool neutre, plus ou moins de temps puis ils sont tous distillés, les arômes et parfums sont plus fins, élégants.

Un alcool blanc, nous l’avons vu, ne nécessite pas de vieillissement. Théoriquement il peut donc être embouteillé en l’état. Le TAV sera élevé (jusqu’à plus de 80%).

- La majorité du temps, on va réduire le TAV en ajoutant de l’eau au distillat. Dans ce cas, on peut laisser reposer l’alcool pendant un certain temps, puis ajouter de l’eau afin d’atteindre le TAV souhaité. La méthode de réduction est importante car elle peut troubler le distillat, ou altérer ses qualités organoleptiques.

- Avant l’embouteillage on peut ensuite filtrer le distillat, si celui-ci est trouble par exemple (Comme nous l’avons vu plus haut, la filtration (à froid ou non) ne sera efficace que sur certaines causes du trouble, notamment sur les acides gras qui se retrouveront figés. Si le trouble est dû à l’adjonction d’une eau trop dure, l’efficacité de la filtration sera définitivement nulle). Plus la méthode de filtration est agressive, plus elle altère le résultat final.

Bien entendu, de nos jours les distilleries jouent d’ingéniosité afin de proposer des spiritueux qualitatifs, plus ou moins originaux, mais aussi de bons vieux classiques qui ont fait leurs preuves.

Les ingrédients tels que la coriandre, l’angélique, la cardamome, sont des classiques et ces arômes sont indissociables du gin pour beaucoup d’amateurs. Il existe aussi des gins avec le recours à des ingrédients locaux (là ça peut être très original), des gins typés agrumes, botaniques, floraux.

Outre l’utilisation du cuivre, la conception spécifique de chaque marque d’alambic est capitale dans la qualité finale des distillats.

Le cuivre est un matériau très coûteux, mais il permet de catalyser certains composés volatiles tels que l'éthyl carbamate et les cyanures à l’intérieur de l’alambic et il favorise au contraire les esters qui apportent des arômes fruités au distillat. De plus sa conductivité thermique, qualité primordiale dans le processus de distillation, est exceptionnelle.

L’idéal est que les vapeurs aient le plus de contact possible avec le cuivre, le distillat sera d’autant plus fruité et délicat

Au-delà de l’excellence de l’Alambic, ses procédés de fabrication et de fonctionnement, son pilotage revêt une importance tout aussi capitale… place au Maître Distillateur !